30.1 C
Ouagadougou
vendredi, 12 août 2022
More
    Accueil Blog

    Une nouvelle offre d’électricité pour le milieu rural au Burkina Faso

    Cible à atteindre : 327 localités additionnelles

    L’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER), structure opérationnelle du Ministère en charge de l’Energie, a le plaisir de porter à la connaissance de l’opinion publique le démarrage effectif du « Projet d’Electrification NAAFA ».

    Ce projet initié par le Gouvernement vise à renforcer l’offre d’électricité dans les zones rurales du Burkina Faso. Plus de 24 000 systèmes solaires individuels, destinés aux ménages et aux commerces, sont mis à la disposition des populations de plus de 300 nouvelles localités cibles, reparties sur l’ensemble du territoire.

    Deux types de kits sont disponibles :

    • Le Système solaire DJIGUIYA, accessible à seulement 87 000 F CFA est un kit de base. Performant, Djiguiya est composé d’une plaque solaire de 60Wc/18 Volt, une (1) batterie Lithium, six (6) ampoules LED, une (1) torche rechargeable, une (1) radio rechargeable ;
    • Le Système solaire NAAFA Coiffure pour les salons de coiffure pour hommes, avec à la clé deux (2) tondeuses, une (1) télévision TNT intégrée + un (1) ventilateur, une (1) plaque solaire de 80Wc/18 Volt, une (1) batterie Lithium, six (6) ampoules LED, pour un coût forfaitaire de 195 000 F CFA.

    Tous nos kits sont payables cash ou à tempérament sur deux (2) ans, durée de la garantie.

    Pour consulter la liste des localités bénéficiaires, cliquez sur ce lien LISTE DES LOCALITES PROJET NAAFA.

    Vous résidez dans une des localités bénéficiaires, vous êtes intéressés par l’un de nos kits, renseignez le formulaire https://forms.gle/XoFMUxGsxUNTdDyt7 et renvoyez-le-nous.

    Pour plus d’informations, appelez au : 58 03 07 07/ 07 07 00 71/ 61 63 43 43 ou consulter le site web de l’ABER, www.aber.bf.

    Hâtez-vous, car les premiers seront les mieux servis.

    ABER, l’électricité pour tous !

     

    LISTE DES LOCALITES PROJET NAAFA

    AVIS DE PRE-QUALIFICATION DANS LE CADRE DU PROJET YELEEN D’ELECTRIFICATION RURALE

    Avis de pré-qualification dans le cadre du Projet YEELEN d’électrification rurale pour la conception, le financement, la fourniture, la construction, l’exploitation et la maintenance de systèmes solaires photovoltaïques décentralisés au Burkina Faso.

    L’ABER et la SONABEL s’accordent pour plus d’efficacité dans la mise en œuvre des projets d’électrification

    Les responsables des services techniques de l’ABER et de la SONABEL ont tenu le mercredi 14 juillet 2021 une rencontre de cadrage sous la présidence de M. Fréderic YOGO, Directeur de l’administration des finances de l’ABER, représentant le Directeur général. 

    De la droite à la gauche, Mr Justin KOUSSOUBE, Responsables des ressources humaines, Mr Fréderic YOGO, Directeur de l’Administration des Finances, Mr Paul KABORE, Directeur technique et Mr Hyacinthe SANOU, Chef Technicien.

    L’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale et la Société Nationale d’Electricité du Burkina sont deux (2) structures opérationnelles du Ministère en charge de l’Energie qui se complètent. Leur mission, contribuer à l’amélioration de l’accès des populations à un service d’électricité de qualité et à moindre coût dans le milieu rural et urbain. Afin de faciliter leurs interventions sur le terrain, ces deux structures doivent travailler en synergie.

    Conscients de cette donne, les responsables des services techniques de l’ABER et de la SONABEL ont eu, le mercredi 14 juillet 2021, une séance de travail dans l’enceinte de l’Agence burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER). La rencontre leur a permis d’échanger sur des sujets d’intérêts liés notamment au raccordement des réalisations de l’ABER sur le réseau national interconnecté. Il s’agit entre autres de 71 nouvelles localités dont les travaux sont achevés et qui sont en attente de leur mise en service et du raccordement des mini centrales solaires à injection directe sur le réseau.

    A l’issue de la rencontre, les parties prenantes sont unanimes sur le besoin de formaliser ce cadre de concertation. Il contribuera à accélérer l’exécution des travaux sur le terrain et l’atteinte des ambitions assignées au département en général et à l’ABER en particulier.

    Le personnel de l’ABER initié à la cartographie des risques

    Le personnel de l’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER) est outillé sur la thématique de la cartographie des risques. La formation a eu lieu à Ouagadougou, au sein de l’agence, sise à Ouaga 2 000.

    Chaque entité, chaque service peut être confronté à des risques liés à son fonctionnement. Afin de s’assurer que ces risques ne constituent pas des facteurs bloquant l’atteinte de ses objectifs, l’ABER se donne les moyens pour les identifier, maitriser et/ou atténuer leurs conséquences.

    A l’initiative de l’auditeur interne, l’ABER a initié une formation sur la thématique de la cartographie des risques, le jeudi 10 juin et le vendredi 11juin 2021, à l’intention de tout son personnel, organisé en plusieurs groupes.

    L’objectif est de renforcer la capacité des participants en vue de leur permettre d’identifier, à partir de sources à la fois interne et externe, les risques qui peuvent affecter leur rendement, en particulier et la performance générale de l’ABER.

    Il s’agit, à terme, de disposer d’un état des lieux global des vulnérabilités existantes au sein de la structure en vue de proposer d’un côté, les mesures de prévention et de l’autre, les moyens d’atténuer les conséquences. La finalité de ce processus est d’établir une cartographie dynamique des risques à même d’être mise à jour par les acteurs eux-mêmes.

    La formation a été dispensé au sein de l’ABER par des formateurs du cabinet CBS.

    L’ABER et les treize (13) régions s’unissent en parfaite symbiose

    Collaboration pour la cause des bénéficiaires finaux des travaux d’électrification rurale, l’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER), toujours en action pour la cause des populations qui vivent en milieu rural. Afin d’améliorer ses interventions, le Directeur Général de l’ABER, Monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA et les Présidents des conseils régionaux ont procédé, ce vendredi 04 juin 2021, à Ouagadougou, à la signature officielle de conventions cadres de maîtrise d’ouvrage public déléguée.

    C’est en présence de Madame la Ministre Déléguée chargée de la Décentralisation, représentant le Ministre en charge de l’Administration Territoriale, du Secrétaire Général représentant le Ministre en charge de l’Energie et du représentant du Ministre en charge des Finances et des Gouverneurs de Régions, que l’ABER s’est liée aux treize (13) régions collectivités territoriales du Burkina Faso.

    Ces conventions cadres visent à mieux répondre aux attentes des collectivités et des populations à la base.

    Selon les explications de Monsieur NACOULMA, ces conventions sont en plus précis, une délégation de pouvoir que la région octroie à l’ABER dans le cadre de la réalisation des infrastructures électriques. Dans cette veine, la structure opérationnelle du Ministère en charge de l’Energie s’engage à accompagner les Régions dans l’élaboration des plans régionaux d’électrification, la mobilisation de financements en vue de la réalisation des infrastructures électriques, la gestion et la pérennisation des infrastructures électriques et le renforcement des capacités de la région dans le domaine, pour ne citer que cela.

    Confiant, le premier vice-président de l’Association des régions, se réjoui de cet accompagnement, grâce auquel explique Monsieur Abdoulaye BADOH, « l’ABER nous fera bénéficier de son expertise dans le cadre de la réalisation efficiente des projets d’électrification rurale dans nos régions ».

    La Ministre déléguée à la Décentralisation, Madame Madjara SAGNON a félicité au nom du Ministre d’Etat, Ministre en charge de l’Administration, l’ABER et les régions pour l’initiative. Selon son mot, cette collaboration « dénote de la volonté du Gouvernement de responsabiliser les collectivités territoriales afin d’impulser la dynamique de développement local ». Madame Sagnon a exhorté les régions à donc œuvrer activement pour la réussite de ce processus qui les engagent doublement.

    Le Secrétaire Général du Ministère en charge de l’Energie, Monsieur Souleymane KONATE a, pour sa part, rassuré les régions, de la volonté de son département, à travers sa structure opérationnelle qu’est l’ABER, de satisfaire au mieux leurs attentes en termes d’électrification rurale.

    Il a rappelé que sous le leadership du Chef de l’Etat, en cinq (5) ans, les acteurs du domaine sont arrivés à faire passer le taux d’électrification de 3 à 25% en fin 2020. « Notre ambition dans le nouveau référentiel de développement du Burkina Faso, est d’atteindre au moins 50% de taux d’électrification d’ici à 2025. C’est dire que les présentes collaborations contribueront fortement à la réussite de ce défi, a-t-il conclu.

    Le Directeur Général de l’ABER de renchérir que le processus entamé ce jour va se poursuivre avec l’ensemble des maires de communes et les autres acteurs locaux afin de tenir compte de toutes leurs prérogatives consacrées par les textes en vigueur dans le but de mieux répondre à leurs préoccupations et à celles de leurs administrés.

    Le Secrétaire Général du MEMC salue les performances de l’ABER

    Monsieur Souleymane KONATE, Secrétaire Général (SG) du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières a fait une immersion, ce mercredi 26 mai 2021, au sein de l’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER). Accompagné par une délégation composée de différentes directions du département, le SG a voulu toucher du doigt les réalités de l’agence.

    L’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER) est la première structure rattachée du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières, à recevoir, ce mercredi 26 mai 2021, la visite de Monsieur le Secrétaire Général, Souleymane KONATE. Cette sortie du Secrétaire Général à l’allure d’une visite de courtoisie était surtout une visite de travail.

    Elle a permis au SG et à sa délégation d’échanger avec le Directeur Général de l’agence, Monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA et ses collaborateurs sur des questions essentielles liées au fonctionnement de l’agence.

    Monsieur KONATE, dès l’entame de son propos, a salué le bond formidable enregistré dans le domaine de l’électrification rurale ces dernières années. De 3% en 2015, le Burkina Faso a pu rehausser en cinq (5) ans, le taux d’électrification à 25% grâce à la volonté politique mais aussi grâce aux dynamisme déployé par l’ABER et tous les acteurs du domaine.

    Monsieur Souleymane KONATE (à droite), Secrétaire Général du MEMC et (à droite) Monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA, Directeur Général de l’ABER.

    C’est cet élan, ce savoir-faire démontré que le Secrétaire Général entend booster afin que tous les indicateurs restent au vert à l’ABER et dans toutes les structures du Ministère.

    En lien avec les missions assignées au département, Monsieur KONATE a exhorté le Directeur Général de l’ABER et l’ensemble de ses collaborateurs à redoubler d’efforts pour la réussite éclatante du contrat d’objectif.

    Ismaël NACOULMA l’a rassuré en retour en marquant sa disponibilité à accompagner le secteur en vue d’apporter des solutions adaptées aux attentes des populations.

    ABER et CBI unissent leurs forces pour une amélioration de l’offre électrique en milieu rural

    L’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER) noue officiellement un partenariat avec Coris Bank International.

    La séance de paraphe des documents entre le Directeur Général de l’ABER, Monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA (à gauche) et celui de Coris Bank International, Monsieur Diakarya OUATTARA (à droite).

    C’est le siège de l’institution bancaire qui a abrité, le vendredi 14 mai 2021, la cérémonie de signature de convention.

    L’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER) et Coris Bank International sont officiellement partenariats. Pour matérialiser cette collaboration, le Directeur Général de l’ABER, Monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA et celui de Coris Bank International, Monsieur Diakarya OUATTARA ont procédé à la signature officielle d’une convention le vendredi 14 mai 2021, à Ouagadougou.

    Cette convention devra aboutir à une synergie d’actions qui permettra à l’ABER de réaliser des investissements structurants en vue d’améliorer efficacement les conditions de vie des populations dans les zones rurales du Burkina.

    Ce partenariat marque surtout un pas de plus, vers l’atteinte de l’objectif ‘’ l’énergie pour tous, en milieu rural, d’ici à 2030’’ de l’Agence.

    Célébration du 08 mars 2021, en différé

    Les femmes de l’ABER sensibilisent leurs sœurs sur l’utilisation productive de l’Energie

    La Commune de Guiaro a mobilisé du beau monde, le samedi 13 mars 2021, à Koumbili, une localité du Centre-sud. C’était à l’occasion de la commémoration du 08 mars des femmes de l’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER), qui s’est tenue sous la présidence du Directeur Général. Monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA était accompagné par la première Directrice générale du Fonds de Développement de l’Electrification, Mme Marie Blanche BADO, invitée d’honneur de l’activité. La cérémonie a connu aussi la présence des autorités administratives, coutumières, religieuses, militaires, paramilitaire de la région et une foule des grands jours.

    Une vue des officiels

    La célébration a été ponctuée d’allocutions et le clou a été la communication donnée par Mme Delphine OUANDAOGO sur le thème « Utilisation productive de l’énergie, avantages et enjeux pour les femmes en milieu rural ».

    La représentante des femmes de l’ABER

    Dans son mot de bienvenue, le Maire de Guiaro, M. Jonas YOGO a félicité l’ABER pour « cette idée lumineuse ». Il s’est dit très honoré pour le choix porté sur sa Commune pour abriter cette activité pilote. En effet, cette initiative des femmes de l’ABER, de célébrer la Journée Internationale de la Femme aux côtés des bénéficiaires de l’électrification rurale, est une première.

    L’éclat de la cérémonie a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités dont (de la droite vers la gauche) le Haut-commissaire du Nahouri, M. Ram Joseph KAFANDO, le Directeur Général de l’ABER, M. Ismaël Somlawendé NACOULMA et Mme Marie Blanche BADO, l’invitée d’honneur.

    Elle vise, selon la représentante des femmes, Mme Hadjata COULIDIATY, à susciter l’intérêt de leurs paires surtout, mais aussi des hommes, à optimiser leur usage de l’électricité au vu des nombreuses opportunités. Cette activité vise également, à l’entendre, à poursuivre les efforts entrepris dans le domaine de l’électrification pour propulser le développement local.

    Le Maire de la Commune de Guiaro, M. Jonas YOGO na ménagé aucun effort pour la réussite de l’activité. Il s’est dit très satisfait des résultats engrangés

    Forte de son expérience, Mme Delphine OUANDAOGO a su capter l’attention des participants venus d’au moins 19 localités, sur les enjeux de l’utilisation de l’énergie dans le processus de développement local de la femme rurale. A travers une analyse pertinente, elle a égrené une douzaine de conditions essentielles à réunir pour leur développement, au nombre desquelles, les droits fondamentaux liés à la santé, l’éducation, la sécurité, le droit à la terre, etc.

    Mme Delphine OUANDAOGO/ZINSONE, la communicatrice (en jaune) a su captivé l’attention de son public.

    En lien avec le domaine de l’électrification, la communicatrice a évoqué la nécessité de soutenir les activités génératrices de revenus (AGR) au profit de l’autre moitié du ciel. Appel a donc été lancé vers les autorités politiques et locales et les partenaires techniques et financiers pour accompagner les initiatives allant dans ce sens.

    La population de Guiaro n’a pas voulu se faire conter l’évènement. Elle a répondu présente afin d’être plus au parfum des questions d’utilisation productive de l’énergie

    Monsieur le Haut-commissaire de la Province du Nahouri, représentant Mme le Gouverneur de Centre-sud a, dans son mot, rassuré de la bonne fois des premiers responsables à accompagner les femmes de Koumbili et de la région dans leurs activités.

     

    Embouchant la même trompette que la communicatrice, il a exhorté les femmes à l’union sacrée et à s’organiser en vue de favoriser leur accessibilité aux services d’accompagnement de l’Etat. Monsieur Ram Joseph KAFANDO n’a pas manqué de saluer cette initiative des femmes et aussi l’ABER pour les efforts accomplis ces dernières années en vue de l’amélioration de l’accès à l’électricité en milieu rural et dans la commune de Guiaro en particulier. Toutefois, il a saisi l’occasion pour plaider en faveur de l’électrification d’autres localités. Les notabilités et les femmes ont chacun à leur tour appuyé cette doléance.

     

    Les femmes, par la voix de leurs représentantes ont exprimé leur gratitude à l’ABER qui disent-elles, « sont venues pour éveiller leur conscience ».

     

    Remise symbolique de matériels électriques. Les femmes de l’ABER et du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières ont procédé à des dons de matériels électriques

    La commémoration du 08 mars des femmes de l’ABER a connu un franc succès. Elle s’est achevée par une remise de dons de matériels électriques récoltés auprès de personnes de bonne volonté. 19 torches ont ainsi été remises aux représentantes des femmes des 19 localités représentées. La maternité de Koumbili a aussi bénéficié de 2 lampadaires solaires.