Accroissement de l’offre d’électricité en milieu rural: L’ABER et le PNUD s’engagent dans la formulation d’un nouveau projet

Avant le 31 Décembre 2020, le Burkina Faso doit soumettre au Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD/FEM), un document national et consensuel de projet. Dans ce cadre, a eu lieu à Ouagadougou ce mardi 18 août 2020, l’atelier de démarrage de la mission de formulation du document de Projet National sous le Programme Africain de Mini-Réseaux du FEM/PNUD.
Selon les explications du représentant du Ministre de l’Energie, M. Michel FORO, “l’objectif visé à travers ce projet en gestation est l’accroissement du taux d’accès de nos populations à l’énergie”. Il met en avant la promotion de l’investissement privé à grande échelle et la réduction des coûts des mini-réseaux, entre autres. Un accent particulier est accordé à la préservation de l’environnement.
Ce nouveau projet viendra appuyer les programmes d’électrification déjà existants. Il devra surtout se ressourcer auprès des projets nationaux, afin “d’ajouter de la terre à la terre”.
L’agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER), maître d’œuvre et d’ouvrage délégué de l’électrification rurale au Burkina, est l’un des acteurs privilégiés, impliqués dans le processus de formulation.
11 pays africains bénéficient de financement dans le cadre du Programme de mini réseaux en Afrique, dont le Burkina Faso.
La représentation du PNUD dans notre pays, les Ministères de l’Energie et de l’environnement sont entre autres parties prenantes dans le processus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici